Selon le RGPH 2014, l a région Tanger-Tétouan- Al Hoceima se caractérise par un taux d’activité relativement important par rapport à la moyenne nationale. Elle se distingue par un taux de chômage qui se situe en dessous de la moyenne nationale.

C’est ainsi que le taux d’activité dans la région a été de 51,1 % contre 47,6 % au niveau national.

L’analyse par provinces/préfectures révèle des disparités locales franches. C’est ainsi que Tétouan apparaît la plus défavorisée en termes d’emplois en dénotant le taux de chômage le plus élevé au niveau régional. De sa part la préfecture Tanger-Assilah connaît aussi un taux de chômage important.

Taux d'activité dans la région Tanger-Tétouan- Al Hoceima, par localité
Taux d’activité dans la région Tanger-Tétouan- Al Hoceima, par localité

Comparatif du Taux de chômage dans la région par localité
Comparatif du Taux de chômage dans la région par localité

Source : Annuaire statistique régional

Comparativement, Chefchaouen, Ouazzane et Larache connaissent des taux de chômage de moindre ampleur. Cependant, il importe de tenir en compte le fait que les deux pôles que sont les villes de Tanger et Tétouan attirent les jeunes en quête d’un travail, de toute la région et également d’autres régions limitrophes.
Dans ce contexte, les taux faibles dans certaines localités peuvent être expliqués par le report de la pression sur les bassins d’emplois de Tanger et de Tétouan.

Sur le total des actifs occupés dans le milieu urbain – soit plus de 780.000 hommes et femmes en situation d’activité professionnelle – plus de la moitié le sont dans le secteur des services et du commerce suivi par le secteur de l’industrie.