Le projet de création d’entreprise passe naturellement par plusieurs étapes garantissant son succès qui peuvent s’articuler autour de trois phases essentielles à savoir :

  • PHASE 1 : L’IDEE DU PROJET
  • PHASE 2 : L’ELABORATION DU PROJET
  • PHASE 3 : LANCEMENT DU PROJET

LE PARCOURS DU CREATEUR D’ENTREPRISE

LE PARCOURS DU CREATEUR D’ENTREPRISE
LE PARCOURS DU CREATEUR D’ENTREPRISE

A  la base de toute création d’entreprise, il y a une idée, clé voute de la réussite du projet. Elle peur naître soit de l’expérience, du savoir faire, du milieu professionnel, de la vie quotidienne, comme elle peut émaner du créateur lui-même ou d’un concept mis au point par d’autres personnes.

La concrétisation de cette idée par la création d’une entreprise est étroitement liée à la motivation du créateur, qui doit être prêt à s’investir pleinement dans son parcours et à être capable de se  confronter aux nombreuses contraintes qu’il lui faudra surmonter. Pour réussir la réalisation de ce rêve il est impératif de croire profondément  à la concrétisation de l’idée et procéder à l’élaboration d’un bilan personnel : motivation, personnalité, compétences, moyens…

Au niveau de cette phase, il est nécessaire de rassembler et analyser les informations permettant de vérifier la viabilité de votre projet.

L’analyse constitue un préalable indispensable à toute création d’entreprise. Elle permet d’identifier l’organisation du secteur économique lieu de l’implantation de l’entreprise.

Trois études distinctes doivent être menées en vue de garantir le succès du projet :

Etude du marché :

Il est nécessaire de bien connaître et comprendre votre marché : définir la stratégie en fonction de la demande et de la concurrence, étudier les tendances du marché et procéder à l’analyse de l’offre et de la cible visée, établir le choix des commerciales destinées à mettre en valeur le projet : actions publicitaires, actions promotionnelles, actions de prospections.

Etude financière :

Il faut traduire en termes financiers les éléments réunis et vérifier la viabilité du projet en posant la question sur :
– Plan de financement initial : savoir à combien se chiffre le projet donc besoins et ressources durables.

– Compte de résultats prévisionnel : sous forme de tableau retraçant l’activité, l’ensemble des dépenses et l’ensemble des recettes : produit / charge, par différence entre les deux s’assurer que l’activité dégage un bénéfice.
– Plan de trésorerie : encaissement et décaissement étalé sur les douze mois de l’année.
– Le plan de financement sur 3 ans qui permettra de s’assurer des moyens de financement.

Etude technique :

– Fournir une description complète et détaillée du programme d’investissement (lieu d’implantation, terrain, génie civil…) Planning de réalisation du projet (constructions et aménagements. …).

L’ETUDE JURIDIQUE

La structure juridique correspond au cadre légal dans lequel vous allez exercer votre activité. Quelle que soit l’importance et la nature de cette activité, vous allez devoir choisir une structure juridique adaptée à votre projet.

L'ETUDE JURIDIQUE
L’ETUDE JURIDIQUE

Sur le plan juridique :

Dans le cadre du processus de mise en œuvre de votre projet, vous devez procéder à la création juridique de votre entreprise.
Pour cela, il faut constituer un dossier de création d’entreprise qui est à déposer auprès du Centre Régional d’Investissement (CRI). Le Centre forme un guichet unique pour vous informer, vous orienter et accomplir les formalités de création de votre entreprise.

SUR LE PLAN FINANCIER :

Si votre dossier financier a montré que vous avez besoin de prêts bancaires (à long, moyen ou court terme), il faudra entamer les procédures financières, en présentant à votre banque (s) un dossier comprenant tous les éléments relatifs à votre projet :

  • Présentation du ou des créateurs,
  • L’objet de la demander de prêt,
  • Montant demandé,
  • Description du produit ou service, étude de marché,
  • Comptes prévisionnels (comptes de résultat, plans de financement, plan de trésorerie),
  • Garanties proposées.

Ce même dossier peut également vous être utile pour demander les éventuelles aides à la création d’entreprises.